Réseau CourtaPro.ch

Le guide pratique du 2e pilier et du libre passage

Mon-2epilier.ch

Accueil Accueil
Commencez votre visite ici Commencez votre visite ici
Ma situation actuelle > Ma situation actuelle >
Je place mon 2e pilier > Je place mon 2e pilier >
Je retire mon 2e pilier > Je retire mon 2e pilier >
2e pilier et les impôts 2e pilier et les impôts
2e pilier et pays de l'UE 2e pilier et pays de l'UE
Infos sur le 2e pilier > Infos sur le 2e pilier >
Nos services 2e pilier > Nos services 2e pilier >
Téléchargez le guide complet Téléchargez le guide complet
 

Comprendre mon certificat LPP

Le certificat d'assurance du 2e pilier est aussi important que le contrat de travail !

Quand changer d’employeur peut se révéler une mauvaise affaire

Vous avez été engagé par un employeur. Avez-vous examiné les prestations du 2e pilier qu’il a choisi souverainement pour ses salariés ? Généralement, on règle d’abord le montant du salaire et le cahier des charges. Le certificat LPP arrive plusieurs mois après l’engagement avec à la clé de mauvaises surprises … parfois. Cette question est particulièrement importante pour certains salariés: les femmes - les plus de 45 ans - les cadres - les biens lotis qui avaient un 2e pilier surobligatoire généreux. Ces salariés devraient se renseigner sur les prestations au moment de la négociation avec le futur employeur. Mieux vaut donc savoir lire un certificat d’assurance et le comprendre !

Image Active
Les points à vérifier

1. Quel est le salaire assuré ? C’est le point le plus important ! Ici le salaire AVS est amputé du montant de coordination soit 25’320 en 2004. L’employeur peut réduire, voire supprimer cette déduction. Les prestations en sont d’autant améliorées.

2. Comment sont réparties les cotisations ? Les cotisations sont paritaires. Ici, l’employeur et le salarié paient les mêmes montants (c’est le minimum légal). Certains employeurs paient deux fois la part du salarié (fréquent), voire la totalité (très rare). La répartition est donc importante.

3. Quel est le taux technique ? C’est le taux de rendement accordé à votre épargne (ici 1% de plus que le taux minimum). L’avoir de vieillesse final estimé varie beaucoup au gré des taux et des revenus. 

4. Quel est le taux conversion ? C’est le taux qui convertit l’avoir de vieillesse en rente. En 2004, il est encore de 7.2% (+0.1% ici), mais devrait baisser à l’avenir

5. Comment est calculé la rente d’invalidité ? Dans la base légale, cette rente est liée aux cotisations. Elle est souvent faible. Elle est souvent améliorée et basée sur un % du salaire assuré (ici 40%).

6. Dès 2005, il existe (si le réglement le prévoit) une rente de veuf et une rente de concubin(e)

7. Montant du libre passage apporté Il est composé de la partie obligatoire et de la partie surobligatoire (ici très importante … l’ancien employeur était généreux).

8. Prestation de sortie ou libre passage C’est le montant de votre épargne déjà accumulée. Ici, plus d’épargne surobligatoire, l’employeur se contente de la base légale. L’assurée a fait une mauvaise affaire en changeant d’employeur !

 
< Précédent   Suivant >
Nos services

A votre service depuis 2003
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...


Cliquez ici pour prendre contact ... 
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
 
Personnes de contact


Thierry et Ghislaine Feller
Consultants et administrateurs

Nous aimons communiquer, transmettre des informations et des conseils dans un langage accessible à tous.

Accompagner des personnes dans toutes sortes de démarches et élaborer des solutions personnalisées ... c'est notre passion !

Profil de Thierry Feller
Profil de Ghislaine Feller
Recommandations de clients

Comment nous pouvons vous servir
Notre éthique des affaires
Tout est gratuit ou presque !

Image Active 


Pseudo: thierry.feller