Réseau CourtaPro.ch

Le guide pratique du 2e pilier et du libre passage

Mon-2epilier.ch

Accueil Accueil
Commencez votre visite ici Commencez votre visite ici
Ma situation actuelle > Ma situation actuelle >
Je place mon 2e pilier > Je place mon 2e pilier >
Je retire mon 2e pilier > Je retire mon 2e pilier >
2e pilier et les impôts 2e pilier et les impôts
2e pilier et pays de l'UE 2e pilier et pays de l'UE
Infos sur le 2e pilier > Infos sur le 2e pilier >
Nos services 2e pilier > Nos services 2e pilier >
Téléchargez le guide complet Téléchargez le guide complet
 

La police de libre passage

Le maintien de la prévoyance grâce à une police de libre passage

Comment choisir sa police de libre passage

Seules les compagnies actives dans le domaine du 2e pilier proposent des polices de libre passage. C'est dire que le choix est plutôt réduit.

Contrairement à la règle imposant aux institutions de prévoyance de créditer un taux d’intérêt minimum (= le taux technique) sur les avoirs de vieillesse du 2e pilier, les institutions qui gèrent des polices de libre passage peuvent prévoir leur propre système de rémunération de la prestation de sortie, ce qui implique une grande disparité dans la pratique. Ce sont donc aux assurés d’être particulièrement attentifs à ce point.

Des prestations d'épargne et de risque modulables

C'est le grand avantage de la police de libre passage sur le compte. Au moment de la conclusion, vous pouvez prévoir diverses prestations de risque (décès et invalidité) dont les primes sont autofinancées le plus souvent par le rendement de votre capital. De plus, le capital en cas de vie est garanti dans votre police sur toute la durée du contrat ou peut être aligné sur le taux technique du 2e pilier (variable, mais le taux est plus élevé que celui des comptes). Ces  points offrent un avantage déterminant à la police de libre passage sur le compte. 

En cas de décès avant l'échéance: Avec certaines compagnies, un capital en cas de décès est assuré. Il est identique au capital épargné garanti à l'échéance. Il est donc plus important que le montant du libre passage transféré. Le montant de ce capital en cas de décès ne peut pas être librement déterminé. La prime pour le risque décès assuré (différence entre le capital garanti à l'échéance et le montant du libre passage) est autofinancé par le rendement de l'épargne. Vous ne payez donc pas de prime !

Dans d'autres compagnies, il n'y a pas de risque décès assuré. En cas de décès, l'épargne accumulée jusque là est versé aux bénéficiaires. On peut par contre ajouter un capital en cas de décès supplémentaire librement déterminé. Vous pouvez aussi choisir si la prime de risque est autofinancée par le rendement ou si vous payez annuellement cette prime pour éviter de casser le rendement de votre épargne.

En cas d'invalidité: Un des buts d'une police de libre passage est de maintenir la prévoyance de l'assuré alors qu'il ne travaille plus ou est devenu indépendant. Des rentes en cas d'invalidité peuvent être prévues. La prime pour ce risque est soit autofinancée par le rendement du capital soit payée à part. 

Capital en cas de vie: Certaines compagnies vous garantissent un capital en cas de vie à l'échéance (avec des excédents non garantis) sans vous indiquer clairement le taux. D'autres offrent un taux variable (voire l’aligne sur le taux technique) et vous indiquent le capital projeté. 

Rentes vieillesses en cas de vie: Avec certaines compagnies, vous devrez choisir à la conclusion du contrat sous quelle forme vous toucherez vos avoirs à l'échéance: un capital ou des rentes de vieillesses (viagères = à vie). Ces rentes sont calculées avec un taux de conversion différent (plus bas) que le taux de conversion du 2e pilier. Elles excluent toute permutation à l'échéance ou l'accompagnent d'une pénalité dissuasive. Attention: au décès, plus de prestation ni de restitution !

D'autres, vous laissent entièrement libre de votre choix jusqu'au dernier moment. Vous ne prenez aucune option à la conclusion. Vous décidez quelques mois avant l'échéance. C'est de loin la meilleure solution.

Rente de survivant: Si à l'échéance du contrat, vous avez choisi de toucher des rentes de vieillesse plutôt que le capital, vous pouvez aussi prévoir une rente de survivant en cas de votre décès (généralement à hauteur de 60% de la rente de vieillesse). Cela signifie que vous avez touché au moins une rente de vieillesse et qu'à votre décès votre conjoint (= marié) touchera à vie une rente de survivant. Par contre à son décès, le capital éventuel restant ne sera pas restitué aux héritiers. Eh oui !

Placer son libre passage n'est pas une simple formalité !

Image Active  Vu les montants souvent importants en jeu, il convient de trouver la meilleure solution tant au niveau du rendement que du risque. Une petite différence de rendement peut représenter plusieurs milliers de francs de moins d'intérêts chaque année et si le contrat est prévu pour 10 ans ou plus ... vous n'aurez que les yeux pour pleurer.


Demander une offre pour placer votre libre passage du 2e pilier d'une façon sûre et garantie
 
< Précédent   Suivant >
Nos services

A votre service depuis 2003
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...


Cliquez ici pour prendre contact ... 
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
 
Personnes de contact


Thierry et Ghislaine Feller
Consultants et administrateurs

Nous aimons communiquer, transmettre des informations et des conseils dans un langage accessible à tous.

Accompagner des personnes dans toutes sortes de démarches et élaborer des solutions personnalisées ... c'est notre passion !

Profil de Thierry Feller
Profil de Ghislaine Feller
Recommandations de clients

Comment nous pouvons vous servir
Notre éthique des affaires
Tout est gratuit ou presque !

Image Active 


Pseudo: thierry.feller